Flash info

Buste de Marthe Lebasque, fille du peintre Henri Lebasque
©Musée des Beaux-Arts d'Agen
Buste de Marthe Lebasque, fille du peintre Henri Lebasque
©Musée des Beaux-Arts d'Agen
3398

Buste de Marthe Lebasque, fille du peintre Henri Lebasque

ANDRÉ METTHEY (Laignes, 1871-Asnières-sur-Seine, 1920) ALBERT MARQUE (Nanterre, 1872- ? 1939)

Ce buste d'une fillette en grès est le fruit de la collaboration entre le sculpteur Albert Marque et André Metthey. Il représente Marthe Lebasque, fille du peintre Henri Lebasque.

Détails

Fiche technique de l'oeuvre
Artiste ANDRÉ METTHEY (Laignes, 1871-Asnières-sur-Seine, 1920) ALBERT MARQUE (Nanterre, 1872- ? 1939)
Titre Buste de Marthe Lebasque, fille du peintre Henri Lebasque
Date Vers 1906
Domaine Objets d'art
Technique Grès émaillé
Dimensions H. 0.26 m - L. 0.19 m -
Numéro d'inventaire 102 BR
Sujet / Thème Sculpture, céramique, buste, enfant

Un buste d’enfant fruit d’une rencontre artistique

Le céramiste André Metthey est principalement connu pour ses pièces tournées vers 1907 pour des artistes tels qu’Henri Matisse (1869-1954), Maurice Denis (1870-1943), Georges Rouault (1871-1958) ou encore André Derain (1880-1954). Ces peintres, près d’une vingtaine sous l’impulsion d’Ambroise Vollard, sont invités à décorer les faïences stannifères façonnées par André Metthey dans son atelier d’Asnières-sur-Seine. Cette partie de sa production a été nommée la « céramique fauve ». André Metthey a déjà effectué une collaboration avec des sculpteurs dont Denys Puech (1854-1942), Louis Dejean (1872-1953), Jean Coulon (né en 1947) ou Albert Marque dont il édite des pièces. Dès 1901, au salon des Artistes Indépendants, il expose des bustes en grès. Ces œuvres reflètent l’influence imposante au début de sa carrière de Jean Carriès (1855-1894). Ce buste de Marthe Lebasque traduit également des caractéristiques des sculptures d’Albert Marque dont la plupart des modèles sont des enfants qui expriment un certain idéal esthétique. Ce grès émaillé de petite taille présente néanmoins quelques défauts de cuisson, notamment un léger affaissement, dû probablement à la moins bonne maîtrise du grand feu par André Metthey.

Albert Marque, André Metthey et Henri Lebasque : une histoire d’amitié et de création artistique

Plus qu’un collaborateur, Albert Marque est un ami d’André Metthey qui en fait l’un des témoins de son mariage en 1901. Metthey se lie également d’amitié avec le peintre paysagiste Henri Lebasque (1865-1937). Sa fille, Marthe, inspire son père qui l’a représentée plusieurs fois dans ses toiles, mais aussi les artistes de son entourage comme Albert Marque. C’est un autre marbre de Marque figurant la fillette qui est entrée dans l’histoire grâce aux mots célèbres du critique Louis Vauxcelles à propos du Salon d’Automne de 1905 : « la candeur de ces bustes surprend au milieu de l’orgie des tons purs : Donatello chez les fauves… » (Gil Blas, 17 octobre 1905). Le fils du céramiste, Jean Metthey, est le modèle pour une composition présentée par Marque et Metthey au Salon d’Automne de 1906. Henri Lebasque peint également un portrait de Madame Metthey. Pour chacun des artistes, leurs proches sont des sources d’inspiration, ces œuvres sont le reflet de leur milieu et de leur création artistique.

Le docteur Louis Brocq : mécène des artistes

Ce buste en grès fait partie de l’ensemble des céramiques d’André Metthey que le Docteur Louis Brocq a donné au musée des Beaux-Arts d’Agen. Sa collection, en 1928, comprend plus de 80 pièces. Le médecin apprécie aussi les œuvres du peintre Henri Lebasque dont il possède à la même époque une trentaine de toiles, dessins et pastels. Louis Brocq connaissait personnellement les deux artistes. Il fréquente régulièrement l’atelier d’André Metthey, à Asnières, tandis qu’Henri Lebasque a réalisé plusieurs portraits de l’épouse du médecin mécène. L’inventaire écrit de la main du Docteur Louis Brocq en 1928 nous révèle l’identité de la jeune fille figurée par ce buste. Ce n’est certainement pas un hasard si cette pièce était présente dans sa collection.

Provenance

Collection du Docteur Louis et Marguerite Brocq, 1928 ; don du Docteur Louis et Marguerite Brocq au musée des Beaux-Arts, Agen, 1928

[Signé « AMARQUE » sur le côté, en creux, sur l’épaule gauche ; Marqué « AM » à l’intérieur, en creux]

Adélaïde Lacotte,

Doctorante en histoire de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Localisation

2e étage

Dernière mise à jour : 04 déc. 2020

Mes notes

Ajouter