Flash info

Bouteille au décor d’Héraclès et la biche de Cérynie
©Alban Gilbert
Bouteille au décor d’Héraclès et la biche de Cérynie
©Alban Gilbert
3384

Bouteille au décor d’Héraclès et la biche de Cérynie

ANDRÉ METTHEY (Laignes,1871-Asnières-sur-Seine, 1920)

Réalisée par André Metthey, cette bouteille en terre vernissée est caractéristique de sa dernière production personnelle considérée comme la plus aboutie qui se matérialise par l’emploi de la figure humaine et d’animaux dans les décors.

Détails

Fiche technique de l'oeuvre
Artiste ANDRÉ METTHEY (Laignes,1871-Asnières-sur-Seine, 1920)
Titre Bouteille au décor d’Héraclès et la biche de Cérynie
Date Vers 1918
Domaine Objets d'art
Technique Terre vernissée
Dimensions H. 0.28 m - L. 0.16 m -
Numéro d'inventaire 129 BR
Sujet / Thème Céramique, émail, mythologie, Héraclès

La mythologie comme source d’inspiration

Sur cette œuvre, Metthey représente un thème mythologique, le troisième des douze travaux d’Héraclès où le héros capture la biche de Cérynie. La scène d’Héraclès portant la biche sur ses épaules est reproduite à cinq reprises sur le pourtour de la bouteille. La pièce est gracieusement stylisée grâce à la répétition des motifs et la symétrie des formes. Les émaux bleus et verts, principalement utilisés par Metthey sur l’ensemble de ses céramiques, l’alternance des ornements géométriques et végétaux sont caractéristiques de son esthétique. L’emploi de l’or vient sublimer cette composition harmonieuse. Cette richesse décorative a été la clef du succès de l’artiste auprès de ses contemporains pour celui qui a été considéré comme « le coloriste le plus subtil et le plus riche que la céramique connaisse […] » (Le Temps, 30 septembre 1909).

Cette terre vernissée petit feu est représentative des dernières œuvres du céramiste. Pour ces ultimes productions, il s’est inspiré de thématiques bibliques et mythologiques. Une bouteille au décor similaire est actuellement conservée dans une collection privée, Metthey s’étant donné comme principe de ne jamais cuire plus de deux pièces à l’ornementation identique.

Le Docteur Louis Brocq, important donateur pour la ville d’Agen

Cette pièce provient de la collection du Docteur Brocq. Louis Brocq, enfant du pays et dermatologiste de renom, décide, quelques mois avant sa mort en 1928, de faire don d’une grande partie de ses collections qui étaient « réputées dans tout Paris ». Ce don est complété par un legs de Madame Brocq en 1941. En tout, ce sont plus d’une centaine de tableaux et dessins qui entrent au musée d’Agen grâce aux époux Brocq parmi lesquelles des œuvres d’Henri Lebasque (1865-1937), Albert Lebourg (1849-1928), Camille Pissarro (1830-1903) ou encore Eugène Boudin (1824-1898).

Ils font également don de près de 80 céramiques d’André Metthey. Le musée des Beaux-Arts d’Agen est le musée de France qui possède le fonds le plus important de pièces du céramiste. Cet ensemble a pour caractéristique de refléter le goût d’un collectionneur passionné qui se rendait très régulièrement dans l’atelier de Metthey à Asnières.

Un grand collectionneur proche du céramiste André Metthey

Le Docteur Brocq fréquente de nombreux critiques d’art et artistes. Un grand nombre de ses collègues médecins à l'hôpital Saint Louis sont aussi collectionneurs. Il se lie d’amitié avec certains peintres comme Nicolae Grigorescu (1838-1907), rencontré lors de ses études à Paris, ou Henri Lebasque, qui a réalisé plusieurs portraits de Madame Brocq. Il est également proche d’André Metthey. Le critique d’art Georges Lecomte confirme cette relation entre le céramiste et le Docteur Brocq, il écrit à Madame Metthey en 1920 : « Certes nous savions votre mari malade et il y a six semaines le Dr Brocq, qui l’aimait beaucoup, m’avait parlé de lui avec une affectueuse inquiétude ». Le beau-fils du céramiste, dans un article racontant ses souvenirs mentionne le Docteur Brocq parmi les quelques passionnés qui assistent régulièrement aux joies des cuissons. Des céramiques inachevées dans la collection laissent entendre qu’elles sortent directement des fours de l’atelier d’Asnières. Il est difficile de savoir quand le médecin a commencé à collectionner les œuvres d’André Metthey. Il faut noter qu'il ne possédait aucune pièce issue de la collaboration de Metthey avec des peintres tels que Henri Matisse (1869-1954), Maurice de Vlaminck (1876-1958), André Derain (1880-1954) ou Aristide Maillol (1861-1944). Ces créations, qui datent principalement de 1907, sont actuellement connues sous le nom de « céramique fauve ». Ce sont en majorité des terres vernissées aux décorations stylisées qui composent les collections : la bouteille d’Héraclès et la biche de Cérynie est une des réalisations les plus abouties conservées à Agen.

Expositions

  • Céramiques et curiosités, de Swiecinski à Gaëlle Labrouche, Guétary, musée, 10 mai-26 juin 2010, n° ?
  • Les réserves, tout un monde, Agen, musée des Beaux-Arts, 27 janvier-21 avril 2008

[Oeuvre marquée "AM" au-dessous]

 

Adélaïde Lacotte,

Doctorante en histoire de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Localisation

2e étage

Dernière mise à jour : 04 Dec 2020

Mes notes

Ajouter