Flash info

Matinée de septembre
©Alban Gilbert
Matinée de septembre
©Alban Gilbert
3141

Matinée de septembre

ALFRED SISLEY (Paris, 1839-Moret-sur-Loing, 1899)

Alfred Sisley (1839-1899) est un peintre de plein air qui forme avec Claude Monet (1840-1926) et Auguste Renoir (1841-1919) le trio de l’avant-garde impressionniste. Tout au long de sa carrière d’artiste, il reste fidèle aux principes de ce courant et continue à peindre selon ses critères même après la « crise » du mouvement impressionniste dans les années 1880.

Détails

Fiche technique de l'oeuvre
Artiste ALFRED SISLEY (Paris, 1839-Moret-sur-Loing, 1899)
Titre Matinée de septembre
Date Vers 1887-1888
Domaine Peinture
Technique Huile sur toile
Dimensions H. 0.54 m - L. 0.73 m -
Numéro d'inventaire 198 P
Sujet / Thème Paysage, personnage, chemin, arbre

La fragmentation des touches pour peindre le réel

Matinée de septembre incarne le leitmotiv du style de Sisley à travers le travail directement sur le motif, la touche chatoyante et empâtée et l’étude minutieuse de la lumière. Si les arbres repoussoirs participent à une immersion dans l’œuvre, celle-ci est renforcée par les effets de perspective. Sans avoir recours à des subterfuges comme les lignes directrices d’un chemin ou d’une rivière, l’artiste cherche à apporter de la profondeur à sa peinture. L’alternance des strates colorées ainsi que la végétation à la taille décroissante accentuent la trouée ménagée au centre de la toile. Celle-ci s’ouvre enfin sur les maisons d’un village, placées à la limite de l’horizon, qui soulignent l’étendue du paysage. Par le dégradé de ses teintes denses au premier plan qui deviennent pâle au lointain, le ciel participe à l’évocation de la perspective. Si les règles classiques de composition sont respectées dans cette œuvre, elle innove toutefois par l’utilisation d’un contraste des tonalités colorées pour rendre les volumes. En outre, l’artiste amène à un art plus direct, dirigé par le jaillissement d’une émotion. Cette impression est conférée par le divisionnisme de la touche, procédé qui consiste en la juxtaposition de petits coups de pinceaux courts et fortement chargés de peinture.

Sisley, impressionniste méconnu

Si Alfred Sisley est l’un des pères fondateurs de ce courant de peinture né sur les bords de la Seine, il demeure toutefois l’un des moins connus. Envoyé à Londres par ses parents entre 1857 et 1860 pour poursuivre ses études commerciales, Alfred Sisley se détourne alors du dessein de ses parents pour arpenter les musées et contempler les œuvres de John Constable (1776-1837) et William Turner (1775-1861). De retour en France en 1862, il rejoint l’atelier de Charles Gleyre (1806-1874), enseignant à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, mais le quitte dès 1863 car sa conception du paysage diffère de celle de son maître. Dès lors, il s’initie au dessin en plein air et rencontre Renoir et Monet avec qui il inaugure les trois premières expositions impressionnistes (1874, 1876 et 1877). Après la « crise » des années 1880 et le dispersement du groupe noyau, il reste fidèle à l’impressionnisme même si une évolution dans ses peintures témoigne de son questionnement sur les principes au fondement du courant. Le dessin devient moins vaporeux et la touche ne définit plus drastiquement le dessin. Malgré sa première exposition personnelle en 1881 à La Vie Moderne puis en 1883 à la galerie de Durand-Ruel, Alfred Sisley n’a pas eu de son vivant la reconnaissance qu’il acquit post-mortem. Seule Matinée de Septembre fait exception puisqu’il s’agit de la première œuvre achetée par l’Etat directement à Alfred Sisley par le directeur des Beaux-Arts, Jules Castagnary en février 1888. Le peintre emprunte l’œuvre trois mois plus tard pour l’exposer à la galerie Durand-Ruel. Elle est ensuite déposée au musée des Beaux-Arts d’Agen sous l’égide du ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, Armand Fallière, lui-même originaire du Lot-et-Garonne, au grand mécontentement de Sisley.

Provenance

Achat direct à l’artiste par l’Etat, 1888 ; dépôt de l’Etat au musée des Beaux-Arts, Agen,  1889 ; transfert de propriété de l’Etat à la ville d’Agen, 2013

Expositions

  • Sisley l’impressonniste, Hôtel de Caumont Centre d’art, Aix-en-Provence, 4 mai-4 septembre 2017, cat. p. 151
  • Alfred Sisley, der wahre Impressionist, von der Heydt-Museum, Wuppertal, 11 septembre 2011-29 février 2012, cat. p. 198
  • Impressionism: Paintings Collected by European Museums, High Museum of Art, Atlanta, 23 février - 16 mai 1999 ; Seattle Art Museum, Seattle, 12 juin-29 août 1999 ; Denver Museum of Art, Denver, 2 octobre-12 décembre 1999, n° 61
  • Landscapes of France. Impressionnism and its rivals, Hayward Gallery, Londres, 18 mai-28 août 1995 ; Museum of Fine Arts, Boston, 4 octobre 1985-14 janvier 1996, n° 109
  • Centenaire du musée de Toulon, Musée de Toulon, Toulon, 21 décembre 1988-6 juin 1989, cat. p. 385
  • Retrospective Alfred Sisley, Art Museum, Fukuoka, 18 avril - 12 mai 1985 ; Prefectoral Museum, Nara, 18 mai - 30 juin 1985, n° 43
  • Los impresionistas franceses, Museo español de arte contemporaneo, Madrid, 15 mars-15 avril 1971, n° 70
  • Les impressionnistes français, musée de l’Ermitage, Leningrad, 1er décembre 1970-10 janvier 1971 ; musée des Beaux-Arts Pouchkine, Moscou, 25 janvier-1er mars 1971

[Oeuvre signée en bas à gauche]

Mathilde Descamps Duval

Localisation

2e étage

Dernière mise à jour : 29 Dec 2020

Mes notes

Ajouter